Un article de AG Insurance avec la collaboration de l’UCM et de l’INASTI

Le relèvement de l’âge de la pension légale, la suppression de la prépension ou de la pension anticipée pour les métiers pénibles… rares sont ceux qui n’en ont jamais entendu parler. Par contre, il ressort d’une étude [1] de l’Union des Classes Moyennes (UCM) réalisée en juin 2019 que 38 % des indépendants ne connaissent pas le montant de leur future pension.

Les idées reçues sur la retraite

Quel est le montant de la pension que vous toucherez ? La quasi-totalité de la population active se pose cette question. Par ailleurs, il existe beaucoup de malentendus au sujet de la retraite.

Prenons l’âge moyen auquel nous prendrons notre retraite, par exemple. L’âge légal de la pension en Belgique est actuellement de 65 ans. Nous pensons aussi que la plupart d’entre nous ne partiront pas à la retraite avant cet âge. Et pourtant, l’âge effectif moyen de la retraite est de 61,3 ans (selon le Bureau fédéral du Plan en 2017).

Par ailleurs, l’espérance de vie après la retraite est plus élevée qu’on ne le pense souvent. Une personne qui a 65 ans aujourd’hui vivra encore en moyenne 20,5 ans. Pour les hommes et les femmes qui ont aujourd’hui 30 ans, l’espérance de vie devrait atteindre les 90 ans.

De plus, beaucoup ignorent comment se préparer à la retraite et ont donc une attitude attentiste.

Comment préparer sa retraite en tant qu’entrepreneur ?

Étant donné que nous vivrons encore longtemps après notre départ à la retraite – et de préférence en conservant notre niveau de vie –, il est primordial de se constituer un capital pension suffisant et de commencer à le faire le plus tôt possible. Ce capital peut se constituer via quatre piliers.

1er pilier

Pour un travailleur indépendant, la pension légale est en moyenne de 900 euros seulement (selon l’INASTI). Cela ne suffira probablement pas pour maintenir votre niveau de vie.

2e pilier

Vous voulez vous assurer un avenir plus radieux sur le plan financier ? Nous vous conseillons d’épargner dans le 2e pilier, par le biais de la Pension Complémentaire Libre pour Indépendants (PLCI). Cette formule vous offre l’avantage fiscal le plus important. Comme vous pouvez déduire les primes payées en tant que charges professionnelles, vous payez moins de cotisations de sécurité sociale. Vous pouvez récupérer jusqu’à 60 % de vos primes.

En tant que dirigeant d’entreprise indépendant avec société, vous pouvez combiner la PLCI avec un engagement individuel de pension (EIP). Votre entreprise verse les cotisations qui, sous certaines conditions, sont déductibles fiscalement à titre de charges professionnelles.

Vous êtes indépendant sans entreprise et vous souhaitez économiser au-delà des limites de la PLCI ? Ajoutez une Convention de Pension pour Travailleurs Indépendants (CPTI) à votre PLCI. Sous certaines conditions, vous bénéficierez de 30 % de réduction d’impôt.

3e pilier

Vous pouvez également opter pour l’épargne à long terme ou l’épargne-pension, deux solutions fiscalement avantageuses.

4e pilier

Il est possible aussi de se constituer une pension sans avantage fiscal, par le biais de l’épargne classique, de l’investissement, des produits d’assurance, voire de l’immobilier.

Quel que soit le montant de votre capital pension, il est indiqué de demander régulièrement une optimisation fiscale de vos contrats. En effet, si vous gagnez plus, vous aurez plus de marge pour épargner.

Être bien informé, cela vaut son pesant d’or

La garantie d’une bonne pension passe avant tout par la récolte des bonnes informations et par un bon timing. Vous êtes indépendant avec ou sans société ou dirigeant d’entreprise ? Que ce soit pour vous-même ou pour vos collaborateurs, je vous conseillerai la formule la plus adaptée à votre situation.

Vous trouverez de plus amples informations sur votre pension légale et (éventuellement) sur votre pension complémentaire sur le site www.mypension.be.

 

[1] Grand Baromètre annuel du statut social des travailleurs indépendants – Édition 2019. Enquête réalisée en avril 2019 auprès de 480 indépendants (28 % de femmes – 72 % d’hommes).

Addthis
En poursuivant votre navigation ou en cliquant sur 'Accepter les cookies', vous acceptez de stocker des cookies de première et de tierce partie sur votre appareil pour améliorer la navigation sur le site, analyser l'utilisation du site et participer à nos efforts marketing. Consultez la charte de vie privée. Paramètres de cookies Accepter les cookies