Les automobiles sont immatriculées depuis 1899 en Belgique. Il était déjà possible de personnaliser sa plaque d’immatriculation, pour 1.000 euros également. Depuis le 16 novembre 2010, les plaques personnalisées devaient obligatoirement commencer par le chiffre 9, qui était suivi de trois lettres d’abord et de trois chiffres ensuite.


À partir du 31 mars, il sera possible de demander une combinaison personnalisée de huit caractères maximum, chaque groupe de lettres devant être séparé de chaque groupe de chiffres par un tiret, qui compte pour un caractère également. Toutes les combinaisons ne seront cependant pas possibles. Ainsi, les plaques composées exclusivement de chiffres sont réservées à la famille royale, même si une exception existe pour les « ancêtres » datant d’avant 1954. Certains formats ne peuvent être demandés pour éviter la confusion avec les plaques normales au format européen. De même, les plaques à caractère raciste, insultant ou liées à un parti politique sont proscrites.

Il n’est naturellement pas possible que deux personnes demandent la même plaque. Les attributions se fonderont dès lors sur le principe du « premier arrivé, premier servi », même si un système d’enchères avait été envisagé dans un premier temps, comme cela existe au Royaume-Uni. Les demandeurs ne devront par ailleurs nullement argumenter leur choix. Les personnes disposant déjà d’une plaque d’immatriculation personnalisée commençant par le chiffre 9 pourront faire retirer celui-ci pour 30 euros, à condition que la demande soit introduite cette année. Melchior Wathelet a salué « une évolution originale » du système d’immatriculation. « Cela permettra tout simplement à certains conducteurs de se faire plaisir. »

Addthis

Add Comment

En poursuivant votre navigation ou en cliquant sur 'Accepter les cookies', vous acceptez de stocker des cookies de première et de tierce partie sur votre appareil pour améliorer la navigation sur le site, analyser l'utilisation du site et participer à nos efforts marketing. Consultez la charte de vie privée. Paramètres de cookies Accepter les cookies